SITE OFFICIEL DU SYNDICAT D'INITIATIVE D'AUBANGE - PROVINCE DE LUXEMBOURG - BELGIQUE

Agenda

Contact

Decouvertes

_____________________________________________________________________

Home > Decouvertes > Patrimoine

 


La gare de Halanzy
   


 

Aix-sur-Cloie

Belle série de calvaires du XVIIIe siècle

Maisons et fermes typiques de l'architecture du Pays d'Arlon

Athus

Le Quartier Pesch

Plusieurs calvaires du XVIIIe siècle

Caserne de la rue Ougrée-Marihaye

Aubange

Le Domaine de Clémarais

La construction du premier château a commencé dans la seconde partie du 14ème siècle et s'est terminée vers 1422. Le seul vestige subsistant de cette époque est la tour carrée nommée la Tour aux Effraies. Du second château érigé dans la seconde moitié du 17ème siècle, il ne reste que les dépendances, une abrite le Hall des sports et la seconde, totalement réhabilité en 2011, héberge, en outre, le syndicat d'initiative.

L'entrée de l'ancien cimetière

A l'entrée de l'ancien cimetière, une colonne de pierres semble rappeler un affranchissement ancien du village à la Loi de Beaumont.
Si certains y voient le montant d'une croix de justice, la tradition populaire en fait un pilori. Voici quelques éléments qui étayent cette croyance populaire : cette colonne placée sur plusieurs marches est couronnée d'un élément décoratif. De plus, elle est située sous un bouquet de tilleuls vieux de plusieurs siècles au centre du village.

Eglise Notre-Dame du Rosaire

A l'intérieur de cet édifice néo-roman à trois nefs qui fêta ses cent ans d'existence en 2002, se trouve la statue de Notre-Dame de Lorette, seul souvenir de la chapelle du même nom construite au carrefour des deux routes principales et démolie en 1960.
A voir également les vitraux du choeur et du transept et les statues.

Battincourt

Eglise Saint-Nicolas

Battincourt a rendu hommage à ses fils tombés durant les deux guerres mondiales. Les vitraux de cette église néo-gothique du XIXe siècle immortalisent leur mémoire. Vous pourrez aussi y admirer deux statues en pierre polychrome du XIVe siècle.

La grotte consacrée à Notre-Dame de Lourdes

Le chanoine Paul Ley fit construire cette grotte en l'honneur de Notre-Dame de Lourdes. Elle fut inaugurée en 1914. Depuis, chaque année, un pèlerinage y est organisé le lundi de Pentecôte.

Guerlange

Ferme-château de Noedlange et son tilleul creux vieux de plusieurs siècles

La ferme-château de Noedlange repose au coeur d'une vallée du même nom.
La construction originelle date du XIVe siècle. Son imposant logis cubique fut transformé au début du XVIIe siècle. Il est coiffé d'une toiture à quatre pans et comprend des dépendances rurales qui datent du début du XVIIIè siècle.

Ancien cimetière

Ce cimetière, situé rue Saint-Martin, est entouré d'un mur d'enceinte et de soutènement de 2 mètres de haut en pierres de taille provenant du Titelberg.Du côté nord-est, un portail avec ses "boulets de canon" fait penser à une entrée de château. Les tombes datant des XVIIIe et XIXe siècles reposent dans la végétation. Parmi celles-ci, se trouvent un calvaire de +- 1750 et une chapelle gothique du XIVe siècle offrant un intérêt historique. La diversité des croix reste remarquable : certaines en pierres bajociennes, d'autres en pierres très rouges de la région de Trèves ou en schiste de Martelange. A voir également des petites croix avec l'encoche du bénitier, des croix en fonte (1870) de la fonderie de Châtillon.

La chapelle du Kues ou Notre-Dame au Chêne

D'après la tradition orale, les frères Schwab, prêtres originaires de Guerlange, offrirent une statue de la Vierge qu'ils placèrent sur un chêne en lisière de la forêt. Malheureusement, la foudre s'abattit sur cet arbre et le détruisit. Toutefois, la statue demeura intacte.
On la plaça ensuite dans un oratoire vers 1760. La chapelle, quant à elle, fut construite en 1912 sur son emplacement.
Un pélerinage y est organisé tous les ans le premier dimanche de mai.

Eglise Saint-Martin

A l'intérieur de cet édifice néo-gothique construit en 1857, vous pourrez admirer entre autres la chaire de vérité réalisée par Jean-Georges Scholtus.

Halanzy

La Croix de Justice

Cette croix de justice en calcaire est située au centre du village (début de la rue du Châlet), elle symbolise l'affranchissement de la localité à la Loi de Beaumont en 1316. Mais la tradition populaire veut que cette croix ait été érigée suite au grand incendie de 1719 qui a brûlé le château du dernier seigneur de Halanzy, Sire Jean Feller plus 14 maisons et qui s'est arrêté là.

La Grand-Place

A voir sur cette place, le petit train, ses wagonnets et le menhir de Fernand Thomasi qui symbolisent le passé minier de la localité ainsi que le bâtiment de l'école, ancienne maison de direction de l'usine de Musson. La verrière qui couvre le préau de l'ancien l'Hôtel de ville mérite également votre attention.

Eglise Saint-Rémi

Cet édifice néo-classique de 1844 abrite des peintures remarquables ainsi qu'une chaire à prêcher et une fresque intéressantes.

La Chapelle Notre-Dame des Victoires ou la Chapelle Jacob

Cet édifice néo-gothique de 1866 remplace la chapelle Notre-Dame des Grâces qui avait été bâtie par la famille Jacob en 1725 en remerciement de la protection miraculeuse dont Halanzy avait bénéficié lors de l'épidémie de choléra qui dévasta la région en 1720. La tradition populaire veut que l'on présente chaque nouveau-né ou enfant qui commence à marcher à la statue de la Vierge qui s'y trouve.

Rachecourt

Eglise de l'Assomption

Une partie du mobilier de cet édifice néo-roman de 1905 fut réalisé par Jean-Georges Scholtus, ébéniste renommé dans notre province.

La Chapelle Saint-Philippe et Saint-Jacques

Ce petit édifice construit vers 1700 et propriété de la famille Badoux, cédé à la fabrique d'église de Rachecourt avant sa rénovation. Celle-ci fut réalisée en 1988 par le syndicat d'initiative local avecl'aide de certains habitants du village.
Sa rénovation se devait de respecter son histoire. Dans cet esprit, la chapelle fut dotée de cinq vitraux, chacun symbolisant un moment fort de la vie de la bourgade.

Intéressante série de calvaires du XVIIe - XIXe siècle

Maisons et fermes typiques de l'architecture gaumaise

 
   

La pomme de Rachecourt


 

MENTIONS LEGALES